Les équipements de \”Côte de Nuits\”

Electricité

Production : Côte de Nuits a quatre moyens de production d’électricité :

  • 2 panneaux solaires  (05-2017) Vechline Black Cristal  de 120W soit 240W au total. Panneaux solaires de très haut rendement avec cellules SUNPOWER  câblés via des connecteurs étanches  et couplés à 1 régulateur de charge MPPT20IP Energie Mobile, ce qui peut donner une autonomie complète, réfrigération incluse (suivant l’ensoleillement)
  • imgp2264Une éolienne Air-X Marine qui débite à partir de 7 noeuds de vent (3.0 m/s) pour atteindre son débit maxi de 400W à 28 noeuds (12.5 m/s). Pales en carbone. Il y a des jours sans soleil !
  • alternateurUn Alternateur de 70 ampères, 600w avec régulateur de tension et entraîné par le moteur du bateau.

Les 3 systèmes peuvent fonctionner individuellement ou tous ensemble et charger les deux parcs de batteries en fonction des besoins. L’électricité produite en surplus par les panneaux (batteries pleines) peut ête utilisée pour alimenter ou recharger des équipements auxiliaires tels que radio VHF portative, batterie de PC, piles rechargeables etc. Des répartiteurs de charge, des “robinets” et un contrôleur électronique de charge permettent une bonne gestion de l’électricité.

Stockage : Deux parcs de batteries installés en 2011 composent le stockage d’électricité. Ces parcs sont indépendants pour des questions de sécurité de démarrage moteur. Ces batteries à décharge lente et profonde ont une résistance aux vibrations 15 fois supérieure et sont aussi plus résistantes aux longueurs d’onde que les batteries traditionnelles. De plus elles sont 100% étanches d’où aucun risque de fuite d’acide.blue_9dbe42_08

  • Six batteries de “service” OPTIMA® BlueTop® 12V de 55Ah soit un total de 330Ah
  • Une batterie moteur de 75Ah OPTIMA® BlueTop® 12V

Eclairage : Toutes les ampoules dites à incandescence ont été remplacées par des ampoules à Leds qui ne consomment quasiment rien (surtout les feux de navigation puissants qui vous vident presque toutes vos batteries en une nuit !)

Communications – Sécurité

  • Radio VHF fixe : La radio VHF d’origine a été remplacée en Août 2008 par une ICOM IC-M505. Fixe marine VHF 156-163.425MHz de 25W avec ASN classe D incorporé et IP-X8 (étanche 1/2h sous 1.5m d’eau) avec une station déportée et installée à côté de laic-m505 barre à roue dans le cokpit. L’ASN de cette radio permet, lorsque que le bouton de détresse est activé, de lancer automatiquement un signal de détresse en donnant l’identité du bateau (N° MMSI), la position du bateau car elle est reliée au GPS (à condition d’être à la portée radio d’un cémaphore ou d’une autre radio). L’antenne, située en haut du mat a aussi été changée ainsi que le fil coaxial.
  • Radio VHF portable : En cas de panne de la radio principale, d’évacuationic-m71 d’urgence du bateau, elle peut être aussi portée à la ceinture lors du quart de nuit et/ou de manoeuvre sur le pont ou lors d’un déplacement avec l’annexe. C’est une petite VHF portative étanche ICOM IC-M71 de 6W, étanche IP-X8, Batterie Li-ion 2000 mAh (autonomie de plus de 20h); cette petite VHF peut être bien utile !
  • Balise de détresse : Achetée aux US en 2006 avant de traverser l’Atlantique, Balise Sarsat-Cospas bi-fréquence, 406 et 121,5 MHz programmée avec le N° MMSI de Côte de Nuits. Etanche, flottante et antichoc. GPS intégré qui assure un positionnement immédiat par satellite, précis et réactualisé en permanence. Déclenchement manuel ou automatique au contact de l’eau. Puissant flash au xénon pour le repérage final.
  • Téléphone satellite : En location
  • Poste récepteur BLU : Récepteur ATS ATS 505 – SANGEAN Récepteur marineCatalogue Intermer mondial multi-bandes à synthétiseur de fréquences avec affichage sur un large écran LCD éclairable. Permet la réception en BLU en pleine mer des émissions de radio avec les bulletins météo. Fréquences : FM 76/108 MHz, AM 150/29999 kHz.
  • Poste émetteur récepteur BLU  : ICOM M801 + Modem Pactor Poste quasi identique à ceux utilisés par les radio pack-mailm802amateurs. Un peu plus gros qu’une VHF, la meilleure méthode pour communiquer, recevoir des emails, les fichiers météo etc. Installé à La Rochelle en 2011. Gros consommateur de courant, il est préférable de démarrer le moteur lors de son utilisation.

Navigation – Voir et être Vu – Sécurité :

Côte de Nuits est équipé principalement avec des équipements de marque Raymarine tous interfacés (ils parlent ensemble) + deux GPS Garmin dont un lecteur de cartes électroniques (GPSMAP 520S)img_7931. Tous ces équipements, indépendants les uns des autres, sont (ou peuvent être) aussi reliés à l’ordinateur deOrdi bord sans ventilateur (économies d’énergie) où un logiciel de navigation (ScanNav) permet de calculer la meilleure route en fonction scannan logode la météo reçue par Internet sous forme de fichiers appelés “grib” grace l’antenne wifi quand nous sommes au port ou alors par le téléphone satellite ou la radio BLU. L’écran 12V est encastré dans la table à cartes.

  • Radar : Un peu vieillot, Côte de Nuits possède un radar Raytheon R10X à écran cathodique, porté 1/8 à 24 nm avec alarmes, EBL, VRM etc… Le radar est interfacé avec le GPS. D’une technologie un peu dépassée et grand consommateur d’énergie, il n’est là quand cas de brouillard, ou la nuit (alarmes), l’AIS est un bon compromis de remplacement.
  • AIS (Automatic Identification System) : Installé à La Rochelle en 2011, c’est un ICOM MA500. L’AIS associé à un GPS est un système de sécurité qui oblige tous les navires marchands de classe A (> 300 T) à émettre des informations relatives à leur navigation. Avec un récepteur AIS, on reçoit cette information qui contient alors son identité (N° MMSI) avec au minimum le nom du navire, sa position, son lieu de destination, sa charge et le nombre de membres d’équipage. Toutes ces0003 informations sont émises en utilisant des fréquences VHF. Un simple récepteur AIS permet de les recevoir gratuitement à bord. Mais il s’agit d’information textuelle. Toutes ces informations s’affichent graphiquement et automatiquement sur la carte du logiciel de navigation. On repère immédiatement les navires trop proches, on peut simuler les conditions d’une éventuelle collision… Un récepteur AIS permet une meilleure visibilité, sur des cartes claires et détaillées, des risques à anticiper. Par temps de brume c’est un outil tout simplement indispensable. Aujourd’hui un voilier (classe B) a maintenant le droit d’émettre via l’AIS, c’est le cas de Côte de Nuits qui est équipé du MA500. Voir c’est bien, être vu, c’est encore mieux !
  • Balise de Tracking (prévision achat) A quoi sert le tracking système ? Quelque soit le type de navigation, l’équipement d’un système de tracking permet d’être localisé par les proches et les amis. La localisation s’effectue par une transmission de la position GPS du bateau et éventuellement de son cap et de sa vitesse. Toutes ces informations sont envoyées par satellite et/ou par GPRS (tel mobile) puis retranscrites sur un serveur Internet. Le système est programmable à distance et peut fournir une à plusieurs positions par jour (le coût dépend bien entendu du nombre de positions envoyées surtout s’il s’agit de l’utilisation du réseau satellitaire). Les balises de tracking peuvent être louées ou achetées et ensuite il y a un abonnement mensuel ou annuel dont le coût diffère en fonction du nombre de points demandés et du réseau satellite utilisé. En effet, certains réseaux de satellites ne couvrent pas la totalité  des océans malgré les affirmations commerciales des opérateurs, c’est pourquoi parfois il faut savoir comparer des choses comparables et ce en fonction de zone où l’on souhaite naviguer.

Pendant la navigation – Qui tient la barre ? : Côte de Nuits est équipé d’une barre à roue et d’une barre franche de secours. Tenir la barre pendant des heures c’est un peu fatiguant et il y a des systèmes qui le font presque mieux. Côte de nuits est déjà équipé d’un

  • pilote automatique électrique qui agit directement sur la barre à roue. On lui Digital Cameradonne le cap à suivre et il n’y a plus qu’à s’occuper du réglage des voiles. C’est un ST4000+ de chez Raymarine avec commande à distance (changé en 2006). Parfois un peu limite pour Côte de Nuits, il est toutefois bien utile lors de la sortie ou la rentrée au port mais déconseillé par mer démontée ou vents trop forts.
  • Un autre système : le régulateur d’allure ORION de chez BEAUFORT installé à La Rochelle (Sté Asmer) est un système de pilotage mécanique et hydrodynamique IMG_8277qui permet à un voilier de garder un cap (ou gisement) constant par rapport au vent apparent. Le régulateur d’allure présente de nombreux avantages sur les pilotes électriques: fonctionne sans aucun apport d’énergie électrique, le bateau reste bien réglé quand le vent varie, grande puissance, simplicité et robustesse, réparation facile, silencieux.

Tous les régulateurs actuels fonctionnent sur les mêmes principes de base. Un aérien détecte les variations du vent apparent et actionne une pale immergée qui elle-même vient agir sur la barre du bateau. La force développée par l’aérien n’étant pas suffisante pour barrer le bateau, c’est la pale qui a pour rôle d’augmenter cette force. Pour cela, elle récupère une part de l’énergie liée à la vitesse du bateau (grâce à l’action des filets d’eau sur la partie immergée). La transmission par l’aérien est réalisée par un système de tringlerie ou d’engrenages. Un grand MERCI à Reinhold, le concepteur de cet appareil, pour sa gentillesse, son dévouement, son savoir faire… un super contact… Merci encore.

Fabrication d’eau potable :

Côte de Nuits est équipé de deux réservoirs d’eau douce de 150 litres chacun. Vu que Côte de Nuits est en Aluminium il est fortement déconseillé d’ajouter du chlore dans l’eau pour tuer les germes microbiens qui peuvent s’y former au cours de la navigation et des conditions climatiques, notamment dans les pays chauds, il existe toutefois d’autres produits que le chlore mais par mesure de sécurité, même avec ces produits, n’utiliser cette eau que pour se laver ou pour la cuisine. Pour la boisson il est préférable de produire une eau dépourvue de germes microbiens, c’est pour cette raison que nous avons équipé Côte de Nuits d’un dessalinisateur de marque Katadyn PowerSurvivor 40E 12V qui peut produire jusqu’à 5,7 l/h. Il fonctionne par osmose inverse.Katadyn PowerSurvivor


Voiles

  • Génois sur enrouleur : Le génois de 42m2 (Delta Voiles) ainsi que l’enrouleur (Profurl C350) ont été changés en 2008.
  • Grand Voile : La grand voile de 28m² est d’origine, elle a été révisée en 2009 puis aux Açores en mai 2012
  • Solent : 24 m² – D’origine, avec une bande de ris. Quasi neuf, il est bien utile en vent arrière, les voiles en ciseaux et nous a bien servi lors des 2 traversées de l’Atlantique.
  • Spi Assymétrique : 90,8m², installé sur un bout dehors en inox dépassant de 90cm de l’étrave et qui peut se rétracter (VOP SAILS).
  • Tourmentin : 6m², Petite voile d’avant orange fluo utilisée dans la tourmente (VOP SAILS).

 Lazy Bag : En remplacement de l’ancienne housse de grand voile, c’est une sorte de sac fixé le long de la bôme et qui guide la grand voile quand on la hisse et qui la reçoit quand on la descend. (VOP SAILS)

Leave a Reply